Miages-Djebels

Accueil du site > Bibliographie > Raison d’Etat.

Raison d’Etat.

dimanche 3 mai 2009, par Bernard BACHELOT

« Préférant sans doute dans mon cœur, à toutes choses et à la vie même, une haute réputation si je la pouvais acquérir, [je compris] en même temps que mes premières démarches ou en jetteraient les fondements ou m’en feraient perdre pour jamais jusqu’à l’espérance… » 1664 : Louis XIV, l’auteur de ces mots, conçoit, comme première démarche militaire, l’action d’éclat qui consiste à installer une base française sur les côtes d’Afrique du Nord. Les armées du Roi débarquent en juillet à Gigeri. Trois mois plus tard, les Maures et les Turcs les contraignent à la retraite : le jeune souverain vient de subir une humiliante défaite.


« Préférant sans doute dans mon cœur, à toutes choses et à la vie même, une haute réputation si je la pouvais acquérir, [je compris] en même temps que mes premières démarches ou en jetteraient les fondements ou m’en feraient perdre pour jamais jusqu’à l’espérance… » 1664 : Louis XIV, l’auteur de ces mots, conçoit, comme première démarche militaire, l’action d’éclat qui consiste à installer une base française sur les côtes d’Afrique du Nord. Les armées du Roi débarquent en juillet à Gigeri.

Trois mois plus tard, les Maures et les Turcs les contraignent à la retraite : le jeune souverain vient de subir une humiliante défaite. Pour sauver la face et l’espérance ? Louis XIV, premier responsable du désastre, cherche un bouc émissaire, qu’il pense avoir trouvé en la personne de Gadagne. Il sait que toute autre culpabilité dévoilée se retournerait contre lui.

Il imagine alors le procès qu’il pourrait intenter à son valeureux et fidèle général. Parce qu’il devine que ce dernier dispose d’assez d’arguments et d’intelligence pour sortir vainqueur de ce bras de fer, Louis XIV fait volte-face : en vrai chef d’Etat, il s’en sort par une pirouette qui lui permet d’effacer sa défaite des mémoires.

JPEG - 27.3 ko
Raison d’Etat par Bernard Bachelot

Extraits de la préface de Michel Albert, Secrétaire perpétuel de MichelALBERT, l’Académie des Sciences morales et politiques : « Le livre que le lecteur tient entre ses mains et que j’ai l’honneur de préfacer est une étude historique d’un genre très particulier. En effet cette expédition française contre les Barbaresques, échec retentissant au point d’entacher l’étendard fleurdelisé du plus puissant des rois.

Louis XIV, en compagnie de Colbert reçoit tour à tour les protagonistes, les interroge, entend leurs justifications ou leurs critiques. Mis à l’épreuve par la défaite, le Roi Soleil cherche à comprendre quelles sont les causes de son échec, où est la faille dans sa décision politique, où la prudence lui a manqué, où l’erreur politique a pesé plus lourd que le hasard, la malchance, la fatalité.

Ce livre offre ainsi l’occasion d’une réflexion profonde et exigeante, non seulement sur la monarchie absolue, mais plus généralement, et de façon plus actuelle, sur la décision politique, sur la responsabilité des hommes et enfin sur le "bouc émissaire", où l’on retrouve la pensée de René Girard. […]

Cet ouvrage en forme de dialogues place le lecteur devant une scène où l’histoire se déroule sous ses yeux. […] La forme choisie est convaincante, car elle ne nuit aucunement à la rigueur historique et permet au lecteur d’assister à une série de conversations, à une sorte de procès politique, mais "un faux procès", comme l’indique l’auteur en sous-titre, puisque le roi est à la fois juge et partie. Pire encore, il est, d’une certaine façon, à la fois juge et coupable. […]

Loin des grandes abstractions qui peuplent les livres d’histoire – les causes, les contextes, les conséquences, etc. – Bernard Bachelot nous montre des hommes, non pas face à l’histoire, mais dans l’histoire en train de se faire.

"Si, Souverain, j’ai l’autorité de tout faire, conclut Louis XIV, je n’ai pas la liberté de tout dire". Heureusement, Bernard Bachelot n’est pas tenu par la même contrainte »


Bernard Bachelot est l’auteur de deux autres ouvrages :

Louis XIV en Algérie – Le Rocher, 2003 (prix littéraire Jean Pomier 2004 de l’Algérianiste, couronné en 2004 par l’Académie de Marine), support historique au présent ouvrage,

De Saigon à Alger – L’Harmattan, 2007 (prix Dulac 2008 de l’Académie des Sciences morales et politiques), qui lie l’histoire personnelle de l’auteur à celle de la décolonisation. Voir

Contact : Bernard Bachelot – 7 rue Hippolyte Faure – 11100 Narbonne – 04 68 27 33 18 et 06 86 77 63 35 – bernard.bachelot@sfr.fr


Pour commander le livre http://www.editions-harmattan.fr/in... Édition – Diffusion 5-7 rue de l’École Polytechnique 75005 Paris Tél : 01 40 46 79 20 (comptoir et renseignements libraires)

Ce livre peut être commandé chez votre libraire habituel ou par Internet, L’Harmattan : www.editions-harmattan.fr Amazon : www.amazon.fr Fnac : www. fnac.com

Documents joints

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP