Miages-Djebels

Accueil du site > L’Algérie avant et du temps de la France . > TABLEAUX ALGERIENS

TABLEAUX ALGERIENS

samedi 6 août 2016, par GUSTAVE GUILLAUMET

GUSTAVE GUILLAUMET SA VIE ET SES OEUVRES

Une édition de Miages-djebels pour connaître et comprendre l’âme algérienne au temps de la conquête. Avec talent et sensibilité, le peintre Paul Guillaumet fait vivre des tranches de la vie quotidienne. Un reportage inégalé en terre d’Algérie grâce à une narration concise complétée par des gravures d’un grand réalisme.

Avec mes remerciements à

- Jean Pierre qui m’a offert ce livre après avoir lu « Des Miages aux djebels ». Son père était administrateur civil en Algérie.

- mon ami et artiste Paul, un virtuose du numérique qui avec talent a su donner une seconde vie à ce livre exceptionnel édité chez Plon en 1880


Introduction rédigée par Eugène Mouton.

GUSTAVE GUILLAUMET SA VIE ET SES OEUVRES

II est mort à quarante-sept ans, dans tout l’éclat d’un talent qui grandissait de jour en jour. Parmi cette pléiade de peintres éminents qui font la gloire de notre école française, il était des premiers, et à chaque toile nouvelle qu’il exposait à la critique, il gagnait un rang dans la hiérarchie des maîtres. Il naquit le 26 mars 1840, rue Saint-Louis-en-l’Isle. Son père avait fondé à Puteaux une teinturerie qui fut transférée ensuite à Suresnes, où elle existe encore. Dès l’âge de sept à huit ans, Guillaumet montra une vocation marquée pour le dessin…. Guillaumet, en 1857, entra à l’École des beaux-arts. Il ne tarda pas à s’y distinguer. En 1859 et 1860, il remporta successivement cinq médailles, dont trois pour la figure et deux pour le paysage. En 1861, il concourut pour le prix de Rome, section de paysage….

Pour lire le livre au format pdf cliquer sur l’image ci dessous :

PDF - 20.8 Mo
TABLEAUX ALGERIENS
Introduction rédigée par Eugène Mouton.
GUSTAVE GUILLAUMET SA VIE ET SES OEUVRES
II est mort à quarante-sept ans, dans tout l’éclat d’un talent qui grandissait de jour en jour. Parmi cette pléiade de peintres éminents qui font la gloire de notre école française, il était des premiers, et à chaque toile nouvelle qu’il exposait à la critique, il gagnait un rang dans la hiérarchie des maîtres. Il naquit le 26 mars 1840, rue Saint-Louis-en-l’Isle. Son père avait fondé à Puteaux une teinturerie qui fut transférée ensuite à Suresnes, où elle existe encore. Dès l’âge de sept à huit ans, Guillaumet montra une vocation marquée pour le dessin…. Guillaumet, en 1857, entra à l’École des beaux-arts. Il ne tarda pas à s’y distinguer. En 1859 et 1860, il remporta successivement cinq médailles, dont trois pour la figure et deux pour le paysage. En 1861, il concourut pour le prix de Rome, section de paysage….

Pour consulter la table des matières, cliquer sur la photo des tisseuses de Bou Saada

PDF - 159.7 ko
Table des matières
TABLEAUX ALGERIENS Ici les tisseuses de Bou Saada

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP