Miages-Djebels

Accueil du site > Les Français d’Algérie en France > Les Harkis.

Les Harkis.

jeudi 21 mai 2009, par Collectif.

Les Harkis et leurs familles ont vécu dans leur chair et dans le sang le drame de la séparation entre la France et l’Algérie.


La France d’alors les a trahis d’une façon inqualifiable.

Voir à ce sujet : la désinformation de l’histoire des harkis. par Maurice FAIVRE.

Le drame des Harkis en 1962 (1ère partie puis 2e partie) par la Général François Meyer ancien lieutenant, chef de harka. Aller à http://www.cerclealgerianiste.asso....


Voir http://www.harkis.info:80/portail/i...

La tragédie des harkis. http://www.farac.org/php/article.ph...


Il semble qu’une certaine prise de conscience commence à poindre en Algérie. A titre d’exemple les articles ci dessous : L’article Les enfants de harkis ont beaucoup payé pour leur père http://www.elwatan.com/Les-enfants-...

Au moment où la France annonce la création d’une fondation sur la guerre d’Algérie ainsi qu’une série de mesures en faveur des harkis, le quotidien El Watan publie un interview d’ abah Zanoun, réalisateur du Le choix de mon père. Retour sur une tragédie.

Répondre à cet article

13 Messages de forum

  • Les Harkis. 12 avril 2010 15:47, par citoyen

    messieurs, vous divaguez !!!!! à la fin de vos jours vous n’arretez pas de blasphemer. un harki est un harki !! c’est à dire un homme qui a pris les armes contre son pays, son peuple, sa nation. exactement comme l’a fait le maréchal pétin et ses sbires. harki = traitre.

    Répondre à ce message

  • Les Harkis. 13 avril 2010 09:19, par Claude

    Votre discours est indigne d’un citoyen et démontre que vous ne connaissez ni l’histoire de France à laquelle vous faites allusion, ni celle de l’Algérie.

    Celle-ci a acquis son indépendance aux prix d’une guerre civile opposant les partisans de l’indépendance, qui du reste se sont fait la guerre entre eux, et les partisans de la France.

    Les traîtres ne sont pas ceux qui ont choisi la fidélité à la France. Ce sont ceux qui après avoir trahi et la cause de leur combat et les accords d’Evian garantissant la sécurité des biens et des personnes, ont finalement remplacé le système colonial par un autre encore plus liberticide.

    Répondre à ce message

    • Les Harkis. 29 avril 2010 17:08, par citoyen

      Monsieur Claude bonjour. vous etes quand meme un parmis 60 millions de français qui a pris la peine de défendre d’indéfendable. je vous poserais une question. pour vous, quelle est la différence entre le parcours historique du Général De Gaule et le Maréchal Pétain, ou si vous voulez, quelle est la différence entre la milice et la résistance. Monsieur Claude, seriez vous du coté de ceux qui ont trahi la France en 1940 ? Pourquoi ont t-ils été tous jugés et condamnés et pour certains, fusillés. et les femmes qui ont été tondues en pleines rues. vous savez, il n’y à qu’à taper "guerre mondiale" sur internet et vous aurez toutes les réponses. vous savez, ce qui m’a étonné de par votre écrit, c’est cela vient D’UN SAVOYARD, qui, moi j’en suis convaincu que les Savoyards sont des Hommes de "NIF" comme on dit chez nous. c’est à dire des braves. et moi qui croyait que les savoyards sont entrain de réfléchir, après 150 ans, à une solution qui leur rendrait leur patrie HO COMBIEN ELLE EST TRES CHERE LA PATRIE.

      Répondre à ce message

      • Les Harkis. 1er mai 2010 18:40, par Claude

        Votre galimatias sur la patrie et les Savoyards, est dénué de tout intérêt, et ne mérite même pas une réponse.

        Vos propos révisionnistes sur les harkis méritent par contre une mise au point. Oui je m’honore de défendre les harkis que je respecte et admire pour leur engagement volontaire à nos côtés.

        En effet, leurs arrières grands-parents et les nôtres ont combattu les Prussiens en 1870, leurs grands-parents et les nôtres ont combattu les Allemands en 1914-1918, et enfin leurs parents et les nôtres ont combattu les Allemands en 1939-1945.

        L’engagement des harkis à nos côtés a été souvent la conséquence des méthodes brutales utilisées par les partisans de l’indépendance. Après le 19 mars 1962, alors qu’ils avaient combattu loyalement à nos côtés, les harkis ont été abandonnés par un général qui avait fait confiance aux représentants du GPRA qui a renié sciemment les engagements signés le 18 mars 1962 ou, à tout le moins, a été dans l’incapacité de les respecter. Ces engagements concernaient la sécurité des biens et des personnes.

        Ceux qui ont trahi ne sont pas ceux que vous pensez. En effet, à l’époque des combats pour l’indépendance, la patrie algérienne n’existait pas encore. Elle était en devenir. La patrie officielle, à tort ou à raison, était la France, une France dont la constitution actuelle, la V° République, a été adoptée par le vote de l’ensemble des communautés en Algérie, y compris les femmes musulmanes qui votent pour la première fois.

        Pour preuve, chez les Arabo-berbères  certains servaient d’office sous le drapeau français,  d’autres comme les harkis, par conviction ou en réaction aux violences subies par eux-mêmes ou leur entourage, avaient choisi l’Algérie avec la France,  d’autres enfin, comme les membres du MNA ou les membres du FLN et son bras armé l’ALN, s’étaient résolument engagés pour l’Algérie sans la France. Ces derniers avaient choisi cette voie bien souvent parce qu’ils n’étaient pas considérés, à l’époque, comme des citoyens français à part entière.

        C’est pourquoi je respecte les vrais combattants, qu’ils aient combattu sous l’uniforme français, ou sous celui de l’ALN ou pour le compte du MNA. Par contre, je n’ai cure des cuistres donneurs de leçons et des citoyens d’opérette.

        Mon père, résistant authentique de la première heure, lorsqu’il parlait de la période que vous évoquez, avait pour habitude de poser la question suivante : « Quel est le pays qui a subi les plus lourdes pertes pendant la guerre 39/45 ? » Après un léger silence : « Eh bien la France ! En 1940, il y avait 42 millions de pétainistes. En 1945 il n’y en avait plus un seul ! »

        Vous pouvez transposer pour l’Algérie : tant que le drapeau français flottait sur le pays, il y avait alors 9 millions de Français. Tous se prétendaient amis de la France. Après l’indépendance officiellement il n’y en aura plus un seul. Par contre, après l’indépendance, ceux qui le pourront, y compris parmi les partisans de l’indépendance et sa nomenklatura, gagneront la France.

        J’ajouterai que pendant la période d’occupation de la France par l’Allemagne, nous n’avons ni voté une constitution commune, ni combattu à ses côtés. De plus à la fin de la guerre, personne n’est allé par la suite se réfugier chez l’occupant.

        Nous avons fait beaucoup mieux : nous avons su tourner la page et les Allemands sont devenus nos amis.

        Répondre à ce message

        • Les Harkis. 8 mai 2010 18:37, par citoyen

          cher claude bonjour. comme vous dites, cela ne mérite meme pas une réponse. et puisque c’est la journée mémorable de pars et d’autre je vous dirais simplement à vous et à vos semblables ceci : quel paradoxe !!!! le 8 mai 1945, au matin, les victimes du nazizme, sont devenus l’après midi les assassins de nos parents qui, aux coté des américains, les ont libéré. vous savez, nous on vous connait. c’est à vous d’avoir le courage de dire la vérité à vos enfants.

          Répondre à ce message

        • Les Harkis. 3 février 2011 18:47, par Un citoyen de Kabylie

          Bonjour Mr Claude,

          A la lecture de vos réponses j’avoue que je suis déçu,non pas que vous ayez défendu les harkis,là n’est pas le cas,c’est de bonne guerre,pourtant une comparaison avec les colabos de 39/45 est prouvée ; mais quand vous dites que le GPRA a renié les accords d’Evian.

          Ce sont plutôt les pushistes d’Oudjda,qui au jour d’aujourd’hui,les mêmes ou leurs disciples,méprisent les Algériens.

          Ceux là que le Général de Gaule a appuyé à travers ses services,une fois l’opération "jumelles" achevée.

          Admettez Mr Claude, que des harkis ont fait les sales besognes d’une guerre que le peuple Français n’a pas choisie, pendant que les algériens étaient contraints et forcés à répondre par la violence aux politiques des deux côtés.

          J’ai perdu mon père sous la torture dans un camp à côté de mon école en 1956,je suppose pour donner l’exemple,vous êtes bien placé pour le savoir,car vous avez été un acteur de cette guerre.

          Je n’ai guère d’animosité envers les français ;d’autant on ne peut nier une histoire commune,des proximités géographique,culturelle et linguistique.

          Fraternellement votre.

          Répondre à ce message

          • Les Harkis. 15 février 2011 21:18

            Bonjour cher citoyen de Kabylie

            La comparaisons avec les collabos n’est pas prouvée bien au contraire : la France était chez elle donc pas l’ennemi. Pour preuve, la population a même voté pour la première fois tout collège confondu, il est vrai, après l’arrivée du général de Gaulle au pouvoir.

            La France n’était pas l’ennemi, l’ennemi était les combattants de l’ALN et ceux qui les soutenaient. Les harkis étaient Français et ceux qui l’ont pu, sont venus en France comme citoyens de nationalité française. Cette mesure concerne aussi une partie de ceux qui après avoir combattu notre pays, sont venus en France et ont réclamé et obtenu eux aussi la nationalité française. Comprenne qui pourra.

            Quant au mépris des Algériens par les pushistes d’Oujda, je n’ai pas d’opinion à émettre sur le sujet : c’est une affaire entre Algériens. Si le Général de Gaulle a traité avec eux, c’est qu’ils ont réussi à se faire reconnaître sur le plan international et à s’arroger par les armes le monopole de la représentation du peuple…

            En ce qui concerne les causes de la guerre, c’est le résultat, il faut bien de le reconnaître, de multiples erreurs commises en particulier sous la pression de qu’on peut appeler le lobby algérois.

            Concernant le sale boulot des harkis : certains d’entre eux étaient issus des combattants d’en face et avaient été à bonne école. Pour les moyens employés, la responsabilité revient à ceux qui les commandaient.

            Pour votre père, je suis sincèrement désolé.

            J’ai eu la chance de ne pas être confronté au problème de la torture que vous évoquez et c’est parce je suis conscient que le vrai vainqueur de la guerre a été le camp de la souffrance qui a frappé de si nombreuses familles que j’anime le site.

            Bien cordialement

            Claude

            Répondre à ce message

            • Les Harkis. 16 février 2011 19:45, par un citoyen de kabylie

              Bonjour Monsieur Claude,

              Permettez moi Mr Claude,qu’on l’admet ou non , l’esprit et la philosophie du harkisme sont identiques à ceux de la collaboration de certains français durant la 2ième guerre mondiale.

              Vous affirmez que les harkis étaient français, alors que rares sont ceux qui ont été admis à la nationalité française,la majorité étant composée d’indigènes analphabètes, ne devenant français que durant ou après la guerre.

              Je ne veux guère répondre à votre écrit pour une quelconque polémique sur la guerre d’Indépendance,"je laisse ce soin à ceux qui en ont fait un fonds de commerce".Je ne le fais que par un souci de vérité.

              Qu’auriez vous à penser des français de souche ," comme on dit" ( Audin,Fanon et tant d’autres),qui avaient combattu aux côtés des algériens.

              N’étaient-ils pas condamnés,parfois à la peine capitale par la France officielle .

              S’agissant de ceux qui ont rejoint la France,même ceux qui vous ont combattu ; juste après l’indépendance ;plus tard et jusqu’à nos jours, "Convenez avec moi, Mr Claude ,que ce n’est que la résultat des politiques de ceux qui ont confisqué l’Algérie depuis 1962.

              Autrement, une Algérie d’une Démocratie Sociale,d’un respect de toutes les expressions,Musulmans,juifs,chrétiens où tout un chacun aura sa place ;cette Algérie à laquelle ont cru ceux qui ont combattu un système colonial abject.

              Nos relations auraient évolué exactement comme celles de la France avec l’Allemagne,ou celles des Américains avec la Grande Bretagne, "les guerres n’étaient elles pas aussi atroces sinon plus ?.

              Quand à moi je vous rends hommage,comme l’ont fait plusieurs algériens et particulièrement ceux de kabylie pour la création de ce site.

              Il va nous permettre des échanges de vérités "même si ces dernières peuvent faire mal, mais jamais de mal" ;sans haine,ni rancune "Nous laissons ce soin à ceux " des deux côtés de la méditerranée" pour qui la guerre demeure un fonds de commerce entretenu".

              Cordialement.

              Répondre à ce message

              • Les Harkis. 17 février 2011 14:13, par Barnabooth

                Monsieur le Citoyen de Kabylie,

                Vous comparez les harkis aux miliciens français supplétifs des Allemands de 1941-1945.

                Je voudrais savoir comment vous qualifiez les centaines de milliers de soldats musulmans et aussi harkis algériens qui ont volontairement combattu dans l’Armée française contre les Allemands en 1939-1945, en 1914-1918, en 1870-1871, qui ont conquis le Maroc en 1910-1920 au profit de la France, et comment vous qualifiez les tribus arabes et les tribus berbères qui ont rallié l’Armée française dès 1831, alors que la position de celle-ci était encore très précaire, tous ceux qui ont fait les combats en Indochine, etc., etc.

                Oui, j’aimerais savoir comment vous les qualifiez, car, après chacune de ces guerres, ils étaient décorés, et ils en étaient très fiers. On le voit dans les documents.

                Pourtant, chacune de ces guerres qu’ils faisaient gagner à la France contribuaient à assoir la domination coloniale et l’autorité de la France en Algérie.

                Alors, selon vous, tous ces soldats musulmans algériens étaient-ils des traitres, eux aussi ?

                Répondre à ce message

                • Les Harkis. 20 février 2011 17:19, par le citoyen de Kabylie

                  A Mr Barnabooth ;

                  Décidément vous nous apprenez des choses,pour ne pas dire des absurdités.

                  -des milliers de soldats musulmans ont " rallié volontairement et combattu aux côtés des français,comme si,aller à une guerre c’est aller récolter des médailles.

                  Les résistances à l’occupation française, ainsi que les différentes révoltes de "Fathma N’soumer,El Mokrani,Cheikh Aheddadh,Abdel Kader et tant d’autres jusqu’à à la guerre de1954-1962", ne sont pour vous que des accueils avec des fleurs.

                  -Des tribus arabes et berbères ont rallié "Volontairement l’armée française" pour la conquête du Maroc.Comme si "Maroc-Algérie-Tunisie Libye -" n’étaient pas une seule nation,un même peuple",consulter l’histoire de l’Afrique du nord. " C’est par un hasard que des populations parlent jusqu’au jour d’aujourd’hui une même langue, qu’on appelle le Tamazight,depuis les îles espagnoles des canaries jusqu’aux frontières égyptiennes à l’est et aux fins fonds du Sahara au sud.

                  Vous semblez ignorer les résistances nord -africaines aux invasions-occupations de toujours, depuis les romains,jusqu’aux français,sans oublier les arabes.

                  Vous avez une obsession à la défense des Harkis,ceci étant votre problème.

                  Sur ce, je clos ce dossier,vous êtes ici pour entretenir une haine,qui n’est pas mienne..

                  Répondre à ce message

                  • Les Harkis. 20 février 2011 20:35, par Barnabooth

                    Je prends acte que vous refusez le débat sous prétexte de haine, mais à la lecture de votre réponse je constate que vous manquez sérieusement d’arguments et surtout de connaissances historiques de base ! Et vous n’avez pas répondu à ma question. Traitres ou pas traitres ? pour employer votre langage.

                    Répondre à ce message

                    • Les Harkis. 31 décembre 2013 01:03, par Lecteur

                      Nouveau livre

                      Sous silence... La tragédie des harkis aux éditions du Menhir de Miki Kilali

                      Bonne lecture...

                      Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP