Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    15 janvier 2009, par Jean Louis SAHUT
    La première partie du témoignage de Jean Louis Sahut se passe à Haoura, avant l’indépendance, puis à Bouzeguène après l’indépendance. Son récit a valu à l’auteur de nombreuses réactions de la part de ses anciens élèves. Aujourd’hui, le récit se passe à Azazga à l’école primaire puis au Collège. Ce témoignage devrait intéresser non seulement ses anciens élèves, mais ceux qui ont connu la région ou l’Algérie. Accéder à la première partie de cet article Pour lire l’article ci-après au format pdf, cliquer sur la (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP