Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    15 novembre 2009 23:38, par MEFTAH Lahcène Prof de collège à Yakouren
    Je vous rends un grand hommage aux meilleurs élèves du CEG il y avait un début de sélection pour les meilleurs et les surdoués en maths. Ils étaient orientés sauf cas de désistement vers le lycée techniques d’état de Dellys. Pour préparer le bac technique qui servirait a préparer tous les diplômes d’ingénieurs à l’université dans les écoles spécialisées en Algérie et des bourses d’études à l’étranger. Quitter la région pour aller à Dellys est un vrai exil et les communes maritimes étaient pour nous la côte d’Azur. Les études étaient difficiles avec en plus le dessin industriel et le travail d’atelier. À cette époque (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP