Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    6 février 2013 10:17, par Dr Cherifi Nouara
    Bonjour mon amie ,je te reconnais et je te revois à nouveau à Azazga dans cet environnement du dispensaire ,de l’ancien hôpital toujours sérieuse dans ton travail !Oui que le souvenir de ces chalets d’Azazga mérite d’être évoqué car les filles qui y sont passées ont bénéficié d’un enseignement des plus performants .Aujourd’hui les anciennes filles des chalets restent où qu’elles soient des ambassadrices indéniables de ce verbe et message troublant de la francophonie .Je suppose que vous me reconnaissez pour m’être déjà beaucoup investie dans ce site de Miages Djebels en ramenant mon idée de la création (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP