Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    29 août 2010 02:06, par Hadja Sofia Nait Cherif
    Je suis émue de tomber par hasard sur ce site avec l’évocation de cette période de ma petite jeunesse à Azazga .Bien sûr qu’il y avait des filles aussi au CEG notamment dans les classes de Mr Sahut,nous n’étions pas très nombreuses car au lycée Chihani on s’est retrouvées à quatre filles dans la classe de seconde :Cherifi Nouara donc moi même , Malika Belkacem , Mokri Fariza et Ourida Challal qui elle avait fait le collège des chalets chez les soeurs blanches .Nous avons fait la révolution à Azazga ce n’est pas peu dire car cette "clique " de filles était douée dans les études et surtout avide de savoir , (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP