Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    4 novembre 2010 23:03, par Kessal
    En lisant les commentaires des anciens éléves de M.Sahut,ce qui frappe le plus, c’est l’émotion et la nostalgie que ressentent ces éléves en évoquant les années d’adolescence où tout était permis malgré la misère dans la- quelle se débattait la majorité d’entre eux.Aussi,exprimer sa gratitude et rendre hommage à Messieurs Sahut,Coze,Bernardin...pour le merveilleux travail qu’ils ont accompli est une exellente chose.Personnellement,je n’ai pas eu la chance d’avoir été leur éléve,car à l’époque je me trouvais à Alger où j’ai connu d’autres professeurs qui brillaient par leur incons- cience professionnelle.Qu’il (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP