Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    6 novembre 2010 10:08, par Dr Cherifi Nouara Alias Hadja Sophia
    Je voudrai inviter tout le monde à avoir une pensée pieuse pour le cher et regretté Cheref Madjid un petit oncle du côté maternel pour moi :Khali Madjid nous a hélas quitté il y a plus de deux ans et repose en terre d’Allemagne ...Pour illustrer ce triste destin et réalité d’un authentique pigeon de Kairouan symbôlisant la mort et l’éxil tel Jean El Mouhoub Amrouche Jugurtha l’éternel ,tel Le jeune poète Rayan Bourbia originaire de Im Zizou et d’Alger :"Sidi Abderahmane Amechtouh saint patron des étrangers "et qui repose en Moselle à Saint Avold , telle Rim Kartout :"sage petit Zadig , Yemma gouraya (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP