Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    14 décembre 2010 12:45, par Kessal
    En lisant vos messages Madame Chérifi,je constate que vous étes animée des intentions les plus nobles qui soient. Vous proposez la création d’une académie des arts et des lettres,la promotion de la francophonie et le jumelage de certaines villes d’Algérie et de France.Incontestablement si ces propositions venaient à étre concrétisées,cela permettrait une émergence de talents et conduirait notre région vers un rayonnement culturel et intellectuel, car n’oublions pas que notre société est dans un état de déliquescence totale.En effet du fait de la faillite de notre systéme éducatif, les études sont (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP