Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    15 décembre 2010 20:42, par aider mohamed
    salut etant eleve en 1966 au ceg azazga.,monsieur Sahut,que je salut chaleureusement, a oublieé de parler du fameux prof de français:rabia lvachir(bachir) qui nous avait donne du courage pour continuer nos etudes suite a la fameuse entrée a l ecole de l arabe.nous avions peur de la langue arabe et da lvachir nous disait :: pourquoi avoir peur l arabe c est facile il suffit d ajouter "toun" pour que ça devienne de l arabe exemple. la table=tablatoun la porte=portatoun la fenetre=feneratoun c est simple comme bonjour que dieu ait son ame merci a tts les enseignants du ceg (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP