Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    17 février 2011 07:58, par fatma
    Oh quel retour en arriere, c est comme si c etait hier. Moi j ai eu comme maitresse mme librano pui mme gireaud mlle clement mme noireaux et a la fin mme lacoste. Ils nous ont bien appris a lire et parler francais. Quand a l arriver des enseignants arabes c etait tout une histoire. Le fait de voire des hommes et femmes presque noir et les yeux rouges nous a fait tres peur a nous les pauvres petites filles kabyle. Ce qui se reveler par la suite que certaines de ces maitresses la etaient tres simpatique. Par contre pour apprendre l arabes c etait du chinoix pour nous. Merci monsieur (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP