Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    11 mai 12:46, par Toufik ABCI ancien élève de J.L Sahut
    Me revoilà cher professeur, j’ai oublié de vous dire que vous aviez été mon prof de français et Mr Beaupère aussi sans parler quand j’étais à l’école primaire chez Mme Géraut de l’année 63 avant d’aller chez les soeurs blanches en 65. Je me souviens des toutes ces dictées ininterrompues, des fautes qu’on avait faites et d’un sans fautes afin de crier victoire. Maintenant la langue française est en déperdition pour un système éducatif médiocre et idem en France. On a perdu la tradition de lire et celle d’écrire. Voici un poème que j’ai écrit et que j’ai intitulé "lecture morte" que je dédie à tous les anciens (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP