Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    11 mai 16:59, par Toufik ABCI ancien élève de J.L Sahut
    Quand j’étais en train de terminer l’écriture du dernier paragraphe du commentaire ci-dessus. Je me suis rappelé de ce que vous aviez écrit cher professeur dans l’un de vos chapitre. Qu’un jour vous aviez le souhait d’organiser une randonnée afin d’escalader le mont Tamgout culminant à 1300m d’altitude où pousse une forêt dense de chêne zeen, de chêne afares, de chêne liège et d’autres essences mesoméditerranéennes. Un très bel écosystème en quelque sorte riche en avifaune, en faune et en flore. Hélas, vous aviez raté la visite d’un si beau paysage. Dès lors que personne ne voulait vous accompagner, alors vous (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP