Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    29 août 2011 11:52
    Cher inconnu. Vos remarques donnent à penser que vous n’avez pas pris la mesure de la chape de plomb qui habillait les Algériens du temps où la France était en Algérie. Si ceux-ci avaient été considérés non comme des sujets, mais comme des citoyens, la face du monde aurait été changée : ce pays serait actuellement un exemple de cohabitation harmonieuse entre l’Orient et l’Occident. Pour comprendre le vide démocratique de l’époque, je vous recommande la lecture de « l’affaire des officiers algériens » http://miages-djebels.org/spip.php?... Et « De L’indigénat. Anatomie d’un « monstre » juridique : le (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP