Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    3 octobre 2011 16:30, par Un inconnu II
    Un autre inconnu voudrait s’exprimer dans le sillon du premier, non pas pour débattre du sujet qu’il a traité mais pour s’adresser aux autres. Ces autres sont les organisateurs de la rencontre des anciens élèves du CEG d’Azazga. Cela dit, je voudrais être circoncis et dire que que j’ai l’impression que l’objectif n’est pas de revivre un passé (il n’était pas le même pour tous, d’ailleurs) mais de montrer ce qu’on est devenu pour certains et le désir de coller au train pour d’autres. Sinon, une telle rencontre se prépare autrement avec analyse de la situation et des outils pour tracer un but (d’abord et un (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP