Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    14 mars 2012 16:37
    Pourquoi ce gel et silence du site ?Ce n’est pas à cause de querelles intestines entre kabyles qui se retrouvent et qui se renient entre eux que l’initiative merveilleuse du troublant message de la francophonie va être amoindri à des doutes ,des perquisitions sournoises ?La francophonie m’a permis de respirer ,de partager tant de belles pensées ,de belles choses aussi en ces oeuvres qui jaillissent à notre insu sans crier gare car plusieurs parmi nous écrivons en cette langue française !"....La francophonie est comme cette chambre de l’ami où nous aimons nous retrouver ..."De Tahar Bendjelloun (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP