Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    26 janvier 2009 19:51, par yamina
    Je suis à mon tour émue par la découverte de ce site qui coincide étrangement avec la démolition du CEG d’Azazga, ce havre de connaissance ,qui durant des années et grâce à la présence incontestable d’enseignants comme Mr SAHUT ,Mr COZ ,Mr BERNARDIN, a formé des générations d’hommes et de femmes .Le témoignage de Mr SAHUT est troublant , il nous replonge dans ce passé tellement sain d’il y a trente ans,où les petites choses de la vie avaient leur valeur alors que dire des études ? Elles étaient sacrées surtout pour nous les filles qui avions cette chance inouie de poursuivre notre scolarité semée pourtant (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP