Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom de la Francophonie > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Un jeune enseignant français en Grande Kabylie 1958-1973. (2e partie).

    19 août 2011 18:34
    Merci cher ami Mohand Amokrane, Votre écrit est à la hauteur de votre personnalité et de ce qu’était l’ambiance du CEG d’Azazga des années 60/70, ambiance pleine de sérieux,de discipline et de persévérance chez tous,élèves,enseignants et personnel d’encadrement,tels " Mme et Mr Maréchal,Mme et Mr Joseph Mme Cavite ;Mme Bodin,Mme Hermozila, Mrs Sahut, Coz, Bernardin,Fortin, Amara,Feu Mohand Arezki Rabia,Haddar ;et d’autres que je ne saurais citer par oubli. Il y régnait une concurrence saine et loyale entre les élèves où la triche n’avait guère sa place, à qui de décrocher les félicitations, les premiers (...)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP