Miages-Djebels

Accueil du site > Au nom du sang versé, regardons la vérité > Lettres du Maréchal de Saint Arnaud

Lettres du Maréchal de Saint Arnaud

samedi 15 décembre 2012, par Claude GRANDJACQUES

Comme en France, la position qu’adoptera le Président François Hollande lors de son prochain voyage en Algérie, aura ses détracteurs - il existe encore des nostalgiques de l’époque coloniale qui prétendent que l’Algérie c’était la France, ou des naïfs qui s’imaginent que l’histoire de la France était un long fleuve tranquille, - il parait utile de faire revivre l’époque de la conquête à travers un témoignage irréfutable.


A propos de la visite prochaine à Alger, du Président François Hollande, Zouhir Mebarki écrit « ….Chacun sait que les objectifs fixés en 2003 n’ont pas pu être atteints durant la présidence Chirac. Chacun sait aussi que la présidence Sarkozy s’est évertuée à les enterrer. Avec l’arrivée à l’Elysée du président François Hollande, il est permis d’espérer un nouveau départ. L’homme a la réputation d’avoir la grandeur de la France chevillée au corps. Il a montré son courage à vouloir transcender les pesanteurs qu’évoque justement le président Bouteflika dans son interview à l’AFP. Il l’a montré, en mai dernier et à peine élu, en déclarant à propos de Jules Ferry : "Je n’ignore rien de ses égarements politiques. Sa défense de la colonisation fut une faute morale et politique. Elle doit à ce titre être condamnée." Zouhir Mebarki le 13 Décembre 2012 dans le courrier international http://www.courrierinternational.co...


Comme en France, la position qu’adoptera le Président François Hollande lors de son prochain voyage en Algérie, aura ses détracteurs - il existe encore des nostalgiques de l’époque coloniale qui prétendent que l’Algérie c’était la France, ou des naïfs qui s’imaginent que l’histoire de la France était un long fleuve tranquille, - il parait utile de faire revivre l’époque de la conquête à travers un témoignage irréfutable.

En effet, la marche de la France vers la démocratie à la suite de la Révolution de 1789 a duré prés de 200 ans. C’est pendant cette longue période de gestation, qu’a eu lieu la conquête de l’Algérie. D’abord sous la Monarchie de Juillet puis sous le Second Empire. Après la chute de ce dernier, en 1871, la France a vécu une des pages les plus sanglantes de son histoire intérieure : la répression de la Commune et en Algérie la lutte et la répression du mouvement de révolte Mokrani.

Pour appréhender les conditions de brutalité et de violence dans lesquelles a été conduite la conquête de l’Algérie, il convient de lire les lettres du Maréchal de St Arnaud dont l’authenticité ne peut être mise en doute : elles sont écrites au fil de l’eau, au cours d’un séjour qui va s’étendre de 1837 à 1851, par un jeune officier cultivé, talentueux, ambitieux et sans scrupule. Leur lecture immergera le lecteur dans l’atmosphère euphorisante d’une époque dont l’air paraît aujourd’hui asphyxiant. C’est passionnant, déroutant et sidérant. Ce témoignage permet de comprendre les ressorts d’une caste exigeante pour elle-même et pour ses soldats mais sans pitié pour la population des tribus qui refusent de se soumettre…

Tout commence en 1832 : le sous-lieutenant de Saint Arnaud est chargé de lutter contre les Chouans en Vendée ….

Alors que depuis 10 ans, il combat les tribus arabes ou kabyles, l’auteur devenu colonel, écrira à son frère le 14 février 1846 :

« Quelle guerre ! Ces Arabes, ce sont les chouans, les bons chouans de 94... Les chefs leur manquent heureusement, et l’union, car chaque tribu est un peuple qui agit selon ses passions, et dont la tribu voisine est souvent l’ennemie mortelle. Si l’Afrique entière se soulevait comme un seul homme, malgré les bavards qui disent qu’il n’y a pas de population, nous serions bien vite acculés à la mer. On ne se doute pas en France de ce qui se passe ici. …. »

Le système tribal ayant été détruit, faute d’être entendus et reconnus, face à l’entêtement et à l’aveuglement du Gouvernement officiel, cent dix ans plus tard, des Algériens réaliseront leur union et se donneront pour chef un parti hégémonique. Celui-ci retournera contre le pouvoir dominant l’arme qui avait fini par vaincre les tribus lors de la conquête : la terreur…. Cette arme redoutable destinée à faire basculer la population du côté du plus fort, sera utilisée par chacun des protagonistes pendant la guerre de libération qui dégénérera en guerre civile.... Les victimes en seront finalement les Algériens et les Français d’Algérie.…

Aujourd’hui, l’Algérie est devenue un grand pays. Elle marche à grands vers la démocratie. Comme la plupart des pays arabes, elle ne mettra pas 200 ans pour y parvenir.

« La guerre d’Algérie a joué un rôle fondamental dans l’éveil de bien des consciences. La gestion des relations entre ces deux pays aura une résonance particulière. François Hollande ferait œuvre utile en prononçant les mots qu’il faut, pas ceux de repentance ni d’excuses, mais de reconnaissance et d’engagement à en finir avec la matrice culturelle qui a permis à un Occident impersonnel et froid de commettre l’horreur » écrit Brahim Senouci dans son article « Algérie-France, quelle réconciliation ? http://www.ldh-toulon.net/spip.php?...

La France, au nom du sang versé et d’un destin commun de si longues années au cours des quelles des liens si forts se sont noués, peut de façon lucide tendre la main à ce pays frère : Nous avons encore tellement de choses à faire ensemble.

Bonne lecture aux amis algériens et aux amis français.


TABLE DES MATIERES du tome 1

- INTRODUCTION. 22
- GUERRE DE VENDÉE. (1831-1832.) 26. Arrivée au 64e régiment de ligne. - Les chouans. - Gourgé. Parthenay.
- BLAYE. (1855.) 42 La duchesse de Berry. - Le général Bugeaud. - Voyage à Palerme.
- GARNISONS DIVERSES. (1834-1837.) 53 Bordeaux. - Clermont. - Béfort. - Légion étrangère. Départ pour l’Afrique.
- GUERRE D’AFRIQUE. (1837-1840.) 62 1837.- Arrivée à Alger.- Combats aux environs de Blidah. - Assaut de Constantine. - Choléra. 1838. - Campements divers aux environs d’Alger. – Camps de Kouba, du Fondouck, de Birkadem. - Le maréchal Valée. - Incidents de la vie africaine. 1839. - Prise de Djidjclli. - Combats contre les Kabyles. -Les Portes-de-Fer. - La guerre sainte. 1840. - Abd-el-Kader. - Le col de Mouzaïa. - Blessure et maladie.
- METZ (1840-1841.) 125
- GUERRE D’AFRIQUE. (1841-1842.) 138 1841. - Le général Bugeaud, gouverneur de l’Algérie. - Les Zouaves. - Ravitaillements de Médéah et de Milianah. - Prise de Tékédempt et de Mascara. - Moslaganem, Oran, Blidah. 1842. - Alger. - Expédition chez les Beni-Menasser et sur le Chélif. - Soumission des tribus.
- GUERRE D’AFRIQUE (1842-1843.) 172 Commandement supérieur de Miliannh.
- GUERRE D’AFRIQUE. (1844.) 215 Expédition de Laghouat et d’Aïn-Maïdi. - Bataille d’Isly. - Combats contre les Kabyles de Dellys. - Le 53e régiment de ligne.
- APPENDICE AU PREMIER VOLUME. 233 Lettres sur l’état de la Grèce en 1822

Pour lire le tome I, cliquer sur la photo vignette ci-dessous

PDF - 1.8 Mo
lettres du Maréchal de Saint Arnaud
Tome premier. En couverture : tableau d’Emile Jean Horace Vernet : la prise de Constantine

TABLE DES MATIERES du tome II

- GUERRE D’AFRIQUE. (1844 -1845 -1846 -1847) 3 Commandement supérieur de la subdivision d’Orléansville. Insurrection du Dahra. - Bou-Maza. - Soulèvement général des tribus de l’Ouest. - Combats dans la vallée du Chélif, dans le Dahra et l’Ouarensenis. - Prise de Bou-Maza. - Le duc d’Aumale, gouverneur général de l’Algérie. 3
- RÉVOLUTION DE FÉVRIER (1848.) 169 64
- GUERRE D’AFRIQUE. (1848-1849.) 67 Commandement supérieur des subdivisions de Mostaganem et d’Alger. - Expédition chez les Beni-Seliman, aux environs de Bougie. - Réflexions sur l’état de la France. - Mort du maréchal Bugeaud.
- GUERRE D’AFRIQUE (1850-1851) 93 Commandement supérieur de la province de Constantine. Les transportés de Bône. - Expédition chez les Nemenchas et dans l’Aurès. - Les ruines de Lambessa et de Tebessa. Réflexions politiques. - Bou-Akkas. - Expédition de Kabylie. 93
- MINISTÈRE (1851-1852-1853-1854) 135
- GUERRE D’ORIENT (AVRIL-SEPTEMBRE 1854). 155 Constantinople. - Gallipoli et Varna. - Organisation de l’armée. - Siège de Silistrie et retraite des Russes. - Choléra et incendie de Varna. - Expédition de Crimée. - Débarquement. - Bataille de l’Alma. - Passages de la Katcha et du Belbeck. - Marche sur Balaclava. - Mort du Maréchal.
- APPENDICE AU SECOND VOLUME. 190
- RAPPORT DU GÉNÉRAL RANDON , MINISTRE DE LA GUERRE, AU PRINCE ---PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, SUR L’EXPEDITION DE KABYLIE. 190
- RÉSUMÉ DES ACTES POLITIQUES ET ADMINISTRATIFS DU MINISTÈRE DU MARÉCHAL DE SAINT-ARNAUD. 197
- DISCOURS PRONONCÉ PAU SON EXCELLENCE LE MARÉCHAL DE SAINT-ARNAUD, MINISTRE DE LA GUERRE, A LA CÉRÉMONIE D’INAUGURATION DE LA STATUE DU MARÉCHAL NEY, DUC D’ ELCHINGEN, PRINCE DE LA MOSKOWA, LE 7 DÉCEMBRE 1853. 210
- DISCOURS PRONONCÉ PAR LE GÉNÉRAL DE SAINTARNAUD, AU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA GIRONDE, LE 23 AOUT 1852. 212
- DOCUMENTS RELATIFS A LA GUERRE D’ORIENT ET A L.A MORT DU MARÉCHAL. 214

Pour lire le tome II, cliquer sur la photo vignette ci-dessous

PDF - 1.6 Mo
lettres du Maréchal de Saint Arnaud
tome II en couverture : Tableau d’Emile Jean Horace Vernet La bataille de l’Alma

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP