Miages-Djebels

Accueil du site > La passerelle

La passerelle

Dernier ajout : 17 août 2014.


Notes

[1] Son but : rassembler la diaspora de Bouzeguene dans toute l’Europe afin de renforcer les échanges et mettre en place des projets avec la ville de Bouzeguene, en partenariat avec des associations locales.

[2] sur le territoire de la Daira ils sont plus d’un millier.

[1] Établissement et Service d’Aide par le Travail dénommé également CAT : Centre Aide au Travail

[2] Infirme Moteur Cérébral

[3] Centre Formation Professionnel des Adultes

[4] Direction Action Sanitaire

[5] Direction Jeunesse et Sports

[1] Paris, Liana Levi, 2004, 95 p. Remerciements à Jean-Philippe Ould-Aoudia et à l’équipe de la revue Le Lien (Association Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons) qui ont bien voulu nous faire parvenir le livre photocopié.

[2] Paris, Hachette, 1950, 67 p. Aimé Bonnefin était instituteur, Max Marchand inspecteur, puis inspecteur d’académie.

[3] Sa thèse portait sur L’hygiène affective de l’éducateur. Cf. ses principaux titres : Le Complexe didactique et pédagogique chez André Gide ; L’irremplaçable mari ou la vie conjugale d’André Gide ; Du marquis de Sade à André Gide : essai de critique psychopathologique et sexuelle.

[4] Marcel Basset, Robert Eymard, Mouloud Feraoun, Ali Hammoutene et Salah Ould Aoudia.

[5] Thèse dirigée par Jean-Louis Derouet et soutenue à l’EHESS en 2002.

[6] La France et l’Algérie : leçons d’histoire : de l’école en situation coloniale à l’enseignement du fait colonial, INRP, École normale supérieure-Lettres, Lyon, 2007.

[7] Gilles Boyer a soutenu sous la direction d’Étienne Fouilloux un DEA sur La chronique sociale de France et les questions de colonisation, de décolonisation et de développement de 1930 à 1967.

[8] Site http://enseigner-lalgerie.1830-1962.fr/

[9] Cf. les actes du colloque : Christiane Kohser-Spohn et Frank Renken (dir.), Trauma Algerienkrieg, zur Geschichte und Aufarbeitung eines tabuisierten Konflikts, Campus Verlag, Berlin-New York, 2006, 348 p. Pour mémoire, Frank Renken est l’auteur du décisif Frankreich im Schatten des Algerienkrieges. Die fünfte Republik und die Erinnerung an den letzten grossen Kolonialkonflikt, V&R Unipress, Göttingen, 569 p. Et peu de Français et peu d’Algériens savent qu’une somme notable sur la guerre de libération algérienne a eu pour auteur un historien allemand, Harmut Elsenhans, publié en français 25 ans après sa parution en allemand : La Guerre d’Algérie 1954-1962. La transition d’une France à une autre. Le passage de la IVème la Vème République, Publisud, Paris, 1999, 1072 p.

[10] Cf. « Nationaler Befreiungskrieg und Geschichtsunterricht in der algerischen Schule », in Christiane Kohser-Spohn et Frank Renken (dir.), op. cit., p. 205-218.

[11] Jean-Robert Henry, L’héritage du rapport avec la France, in La crise algérienne : enjeux et évolution, Villeurbanne, Éditions Mario Mella, 1998, 151 p., p. 90.

[12] Ahmed Mahiou, « Rupture ou continuité du droit en Algérie », in Études de droit public algérien, OPU, Alger, 1984, p. 153.

[13] Borhan Atallah, « L’acculturation juridique dans le nord de l’Afrique : le cas de l’Algérie et de la Libye », in Indépendance et interdépendance au Maghreb, ouvrage collectif du CRESM, Paris, CNRS, 1974, pp. 159 à 200.

[14] Pierre Mendès France, Edgar Faure, Guy Mollet, Bourgès-Maunoury, Antoine Pinay, Félix Gaillard, Pierre Pflimlin.

[15] Thierry Debard, Dictionnaire de droit constitutionnel, 2e édition enrichie et mise à jour, Ellipses, 2007, p. 179.

[16] Les actes du colloque en ligne sont disponibles sur http://ens-web3.ens-lsh.fr/colloque.... La direction scientifique du colloque a été conçue et conduite par Frédéric Abécassis, de l’ENS-LSH, et Gilbert Meynier, sa réalisation (coordination et communication) a été menée à bien par Afifa Zenati, le secrétariat a été assuré par Ferouze Guitoun, toutes deux de l’ENS-LSH. Au comité scientifique avaient accepté de figurer, entre autres, Charles-Robert Ageron, Fatima Zohra Guechi (université Mentouri, Constantine), Mohammed Harbi., André Nouschi, Ouanassa Siari-Tengour (université Mentouri, Constantine), Benjamin Stora, Pierre Vidal-Naquet.

[17] Une vie debout. Mémoires politiques, tome 1 : 1945-1962, La Découverte, Paris, 2001, p. 183.

[18] Une communication a été refusée par le comité de lecture.

[19] Paris, La Découverte, 2008, 250 p. Les auteurs de ce livre, dirigé par Frédéris Abécassis et Gilbert Meynier, sont : introduction : Frédéric Abécassis, Gilbert Meynier, chapitre 1 : Jacques Frémeaux, Ahmed Henni, chapitre 2 : Frédéric Abécassis, Tahar Khalfoune, Daniel Rivet, chapitre 3 : Gilbert Granguillaume, Jean-Pierre Peyroulou, chapitre 4 : Gilbert Meynier, Guy Pervillé, chapitre 5 : Benoît Falaize, Anne-Marie Granet-Abisset, Françoise Lantheaume, chapitre 6 : Cécile Armand, Jacques Walter, conclusion : Pierre Sorlin.

[20] Décret N° 2006-160 du 15 février 2006 portant abrogation du deuxième alinéa de l’article 4 de la loi N° 2005-158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés.

[21] Loi constitutionnelle N° 08-19 du 17 Dhou El Kaada 1429, correspondant au 15 novembre 2008.

[1] Annuaire du Club Alpin Français, vingt-quatrième année, 1897 Paris au siège social du Club Alpin Français 30, rue du Bac et à la Librairie Hachette et Cie - 79, Boulevard Saint Germain 1898

[2] 2 ASCENSIONS DANS LE DJURDJURA 1907- ALGER TYPOGRAPHIE ADOLPHE JOURDAN IMPRIMEUR-LIBRAIRE-ÉDITEUR 2, Place de la Régence Référence : http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bp...

[3] 3 Éditions Baconnier. Alger

[4] dont celle relatée dans l’annuaire de 1897.

[5] Référence : http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bp...

[1] Sous réserve, vraisemblablement :
- Le livre de Roger Enria : les Chasseurs de l’Akfadou,
- Les Messagers de l’Akfadou qui reprend des témoignages croisés entre combattants français et algériens dans la région de Bouzeguène,
- Le témoignage de Jean Louis Sahut : Un jeune enseignant en Grande Kabylie 1958-1973
- Des diaporamas sur la région de Bouzeguene ou la Kabylie,
- L’histoire du Chérif Boubar’la de Joseph Nil Robin dont une partie du récit se déroule à Bouzeguène en 1854.
- Récits de Kabylie d’Émile Carrey
- Ou d’autres livres anciens destinés à faire connaître la Kabylie comme l’ASCENSIONS DANS LE DJUDRJURA par le CAF Section Atlas 1907.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP