Miages-Djebels

Accueil du site > Les S.A.S. et les Services "Médico-éducatifs" de l’Armée. > Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961

Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961

lundi 22 septembre 2008, par Claude GRANDJACQUES

Photos de Bouzeguène des années 1960-1961 Modifier cette rubrique

La montagne est traditionnellement un lieu où le sublime côtoie le merveilleux. C’est un cadre exceptionnel de contacts avec la nature et de rencontres entre les hommes.

Il y a près de 50 ans, j’ai été séduit par la beauté des paysages de la Kabylie, mais pas seulement. Les montagnes ont une âme. Celle-ci transparaît dans le regard de ses habitants. Ce sentiment est partagé par la plupart de ceux qui sont allés en Kabylie, surtout, par ceux qui ont été en contact avec la population.


Portfolio

Répondre à cet article

12 Messages de forum

  • Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961 28 octobre 2008 13:56, par Azul fellawen

    Merci pour ces photos de ces belles montagnes que je connais mais bien des années après. vous dites si bien dans votre phrase " ces montagnes ont une âme". Encore merci pour le partage des photos. Un ecrivain américain disait " lorsqu’on enlève la haine il restera que la douleur et lorsqu’on enlève la culpabilité il ne restera que la honte.

    Répondre à ce message

  • Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961 17 mars 2009 03:20, par asphodèledudjurdjura

    Merci pour ce témoignage rare et inestimable, je suis tombé sur votre site tout à fait par hasard, en cherchant des photos de la guerre d’Algérie sur google images, après y avoir entré les mots : SAS Kabylie, et de lien en lien, j’arrive ici, très bonne surprise car en entamant ma recherche je n’avais pas le moindre espoir de tomber sur une région que je connais si bien, bouzeguène. Je suis née bien après que tout cela c‘est terminé en 1978, sur l’autre rive du oued sahel , à Tabouda ,commune d’Illoula,d’ailleurs quel dommage que vous n’avez pas été enseignant à Tabouda , j’aurais pu voir mon village à cette époque que j’ai tout de même bien connu à travers les récits fleuves de ma mère et de ma grand-mère , aucune image de mon village d’avant ou pendant la guerre chez moi en Algérie, si ce n’est une photo en noir et blanc à moitié effacée de mes deux frères aînés ( vers 1960-61) 7et 5ans , pieds nus côte à côte en chemises à carreaux , pantalons trop grands tenus à la taille par des ficelles , leurs deux petits ventres démesurément gonflés par la malnutrition …bref , ils auraient pu être vos élèves. Aucune image donc, le seul souvenir de cette période n’existe désormais que dans la mémoire de nos aïeux, enfin, ce qui reste de nos aïeux.

    Répondre à ce message

  • Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961 12 octobre 2011 01:08, par ofmsa

    c’est sans aucun doute de très belles photos, parce que ceux sont des photos de la Kabylie. Mon grand père ne la plus revue (cette beauté) depuis le jour où il a été emmené pars des paras, attaché par le cou à laide d’une corde (lui et son ami l’OPA du village d’Ait Ikhlef),à l’indépendance,nous avons retrouvé son corps enfoui dans l’aghoudhou (poubelle) des Akou, derrière sa geôle,avec les bras attachés derrière le dos , à l’aide de fils barbelés (malgré sa faiblesse due aux tortures et à la maladie, d’après des témoins de ses derniers jours.) je suis sur que vous le connaissiez en votre qualité d’officier à la SAS de "Ait megeve". C’est l’OPA d’Ihatoussene.Je le connais, il n’a rien voulu vous dire et vous avez insisté, n’est pas ?Tres cher monsieur, ne voyez aucune amertume ni rancoeur dans mes propos (même si d’un côté on peut me donner raison, imaginez un grand pére et deux oncles : l’un, les armes à la main et il avait jure de ne jamais se laisser prendre, c’est le fameux "homme au bourricot" qui vous a fait courir, et son frère n’avait que 17 ans) je suis juste entrain de faire un peu de lumière sur cette grande affaire à qui on s’entête à donner des surnoms. Au fait, j’ai regretté énormément d’avoir rater votre passage au centre culturel de bouzeguéne, c’était de ma faute j’étais en vacances. à travers les écrits de feu Roger Enria ,de témoignages de gens encore en vie ,j’essaye de faire des recoupements,je compte profiter de votre sincérité si vous ne voyez pas d’inconvénients

    Répondre à ce message

    • Cher Bouzeguenois.

      Je prends connaissance de votre message et vous fais part de toute ma compassion au sujet de la fin tragique de votre grand-père et de son ami que je n’ai pas connus.

      J’ai été chef de SAS en effet d’août 1960 à fin décembre 1961 et pendant cette période je n’ai eu qu’une seule et unique préoccupation : améliorer le sort de la population en réalisant des travaux de piste et d’adduction d’eau, le fonctionnement des écoles, la gestion des deux communes de Bouzeguène et d’Aït Ikhlef.

      Pour comprendre le contexte d’une époque, je vous suggère de prendre connaissance de mon témoignage. Le livre figure sur le site. Voir http://miages-djebels.org/spip.php?...

      Un extrait est accessible. Voir « le souffle des travaux », voir http://miages-djebels.org/spip.php?...

      C’est uniquement parce que je demeure très attaché à la région que j’anime ce site pour essayer de conserver des relations de cœur entre les hommes des deux côtés de la Méditerranée.

      Votre génération a un grand rôle à jouer dans ce domaine. Faites mieux que la nôtre qui a été prise dans une tourmente qui a aveuglé les hommes.

      Bien amicalement.

      Claude

      Je vais corriger l’effet miroir de la photo 19. Merci de m’avoir signalé cette erreur.

      Répondre à ce message

    • Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961 14 novembre 2013 13:01, par MIS OUHITOS

      Je m’adresse à Ofmsa : Etant donné que vous connaissez les martyrs que vous citez, pouvez-vous nous dire le noms de l’OPA du village Aït-Ikhlef et celui du village Ihitoussène ? Cordialement.

      Répondre à ce message

    • Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961 5 octobre 2014 16:00, par iswi

      de trés jolies photos d’une kabylie pauvre comme décrite dans la colline oubliée du grand écrivain feu Mouloud Mammeri, je voudrai savoir que veut dire "l’OPA du village ait ikhlef " aussi, si ce n’est pas indiscret de ma part, qui est cet ami ? Merci

      Répondre à ce message

  • Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961 12 octobre 2011 01:24, par ofmsa

    désolé , c’est toujours moi, j’ai oublié de vous faire le signe de bonne volonté que j’avais prévu au départ, la diapo 14 représente le camp de bouzeguéne vu d’annar(aire d’abattage) d’Ihatoussene( là où il y avait un vieux chêne liège à l’ombre duquel sommeillent les chouhadas de la bataille d’Icheridene1871. la diapo 19 représente le village Ihatoussene, mais elle est à l’envers. merci à bientot si vous le voulez bien.

    Répondre à ce message

    • Ihitousséne et non pas Ihatoussène.

      Répondre à ce message

      • Photos de Bouzeguène et des environs 1960-1961 25 octobre 2013 17:34, par MIS OUHITOS

        L’histoire d’une communauté se trouve dans la mémoire de sa population : Pour la connaître, il suffit d’interroger les gens sages qui donnent encore un grand intérêt au patrimoine dont ils sont les meilleurs gardiens après l’avoir perpétué durant de longues générations. "Battre le fer" n’est pas le seul violent d’Ingres des Fils d’Ahitous durant leur vie. L’aura du savoir couvre toujours le ciel de la célèbre cité des forgerons. Le temps est venu de lever le voile qui cache les trésors et secrets d’antan.

        Fort louable, notre objectif consiste donc à :

        • Récupération des valeurs culturelles et artisanales constituant le patrimoine,
        • Rassembler tous documents palpables et significatifs (Photos, écrits anciens, guerres... ),
        • Présentation et connaissance de la Généalogie du village,
        • Mémoriser les histoires et anecdotes populaires,
        • Rendre hommage aux ancêtres et aux illustres citoyens.

        NOTA : Il paraît qu la famille de Belkacem Ahitous détient un manuscrit, bien précieux, laissé par cet éminent érudit. Si telle est la vérité, il est tant de divulguer son contenu afin de le mettre à la disposition des personnes avides de sciences. L’histoire préservée n’a d’intérêt que si elle est répandue pour l’approfondissement de la connaissance !

        Adresse de contact : misouhitos@yahoo.fr

        Pour toute contribution, merci. Amicalement.

        Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP